Quels sont les recours possibles en cas d’arnaque ou de surfacturation ?

Comme les professionnels proposant des prestations en serrurerie inondent actuellement le marché, on n’est plus du tout à l’abri des escrocs. Eh oui, tout le monde prétend être serrurier professionnel alors que c’est ne pas le cas. Du coup, il est devenu quasiment impossible de savoir distinguer les serruriers honnêtes des charlatans. Chaque jour, les serruriers indélicats font plusieurs victimes. Malheureusement, la plupart de ces dernières ne sachent comment y procéder pour dénoncer ces arnaqueurs.

Comment reconnait-on un serrurier indélicat ?

Si vous êtes dans l’obligation de recourir aux services d’un serrurier, vous devez à tout prix rester sur vos gardes, car vous seriez surement déjà dans la ligne de mire des arnaqueurs. Heureusement, il existe certains détails qui vous permettront de faire la différence entre un vrai professionnel respectable et un artisan malhonnête. Donc, dès votre premier contact avec le serrurier téléphone, vous pouvez déjà commencer par lui balancer plusieurs questions du genre : combien va vous couter telle ou telle prestation ? Qu’en est-il de vos frais de déplacement ? Pouvez-vous me préciser votre tarif horaire ? Etc. Surtout, posez-lui les questions que vous voulez de sorte qu’il vous donne plus de précisions possibles. Ensuite, intéressez-vous sur sa manière de répondre. Si le professionnel vous répond franchement sans tourner autour du pot, c’est surement un serrurier honnête. Par contre, si les réponses sont évasives, vagues et moins précises, vous avez tout à fait le droit de lui raccrocher au nez, car c’est surement un charlatan.

Par ailleurs, durant son intervention, il est aussi possible de savoir si l’artisan est-il de confiance ou pas. En guise d’exemple, si le professionnel, au lieu de faire un diagnostic au préalable, sort tout de suite ses équipements, c’est surement un charlatan, soyez-en certain ! Idem si celui-ci vous propose tout de suite de détruire votre porte au lieu de passer par d’autres solutions moins radicales. En outre, les escrocs n’hésiteront pas à booster la facture pour une intervention d’urgence, donc faites bien attention. Même si le problème est d’une envergure considérable, un bon serrurier propose toujours à son client un prix abordable, sans pour autant profiter de la situation pour se faire fortune. Et enfin, si l’artisan ne respecte pas les prix qui vous ont été indiqués au téléphone, c’est parce qu’il est indélicat.

Arnaqueries, surfacturations… que faire ?

Légalement parlant, les personnes victimes de toutes formes d’arnaques dans un service disposent le droit de poursuivre en justice l’arnaqueur. Donc, si vous êtes victime d’arnaque ou de surfacturation serrurier, il ne faut pas hésiter de faire appel à la justice pour agir contre les pratiques abusives des artisans indélicats. Selon l’article L111-1 Code de la consommation, tout professionnel proposant à ses clients des produits ou des services est dans l’obligation de préciser toutes leurs spécificités avant que contrat ne soit conclu. Si jamais l’artisan refuse de vous accorder toutes les informations concernant leurs prestations (prix, conditions spécifiques, responsabilité contractuelle, éventuelle limitation, etc.), vous pouvez bien évidemment le poursuivre en justice, car c’est surement un escroc.

Comment porter plainte lorsqu’on est victime d’une escroquerie ?

La première chose que vous devez faire, c’est de mettre en demeure l’entreprise de serrurerie ou le serrurier indépendant via une lettre recommandée LRAR. Dans votre lettre de mise en demeure, il convient de présenter de manière exhaustive tous les détails liés à l’escroquerie. Si jamais votre mise en demeure reste sans réponse sous 8 jours, ne laissez surtout pas trainer l’affaire. Vous pouvez directement alerter la Direction régionale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) ou de recourir directement au service du tribunal d’instance. Si vous voulez que la procédure soit plus accélérée, vous avez également la possibilité de vous déplacer au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche.

Les serruriers se déplacent ils le soir, la nuit, le week end ou les jours fériés ?
Premier contact téléphonique : quels sont les questions à poser au serrurier ?