Présentation du métier de serrurier

Comme son nom l’indique, le serrurier s’agit de la personne à qui on fait appel lorsqu’on est confronté à des soucis liés à la serrurerie ou bien lorsqu’on désire réaliser des travaux de construction métallique. A vrai dire, ce genre de métier, comportant plusieurs facettes, fait partie des métiers d’artisanat dans le domaine du bâtiment.

Un serrurier : de quoi parle-t-on exactement ?

Pour être plus précis, un serrurier est un professionnel relevant de la construction ainsi que de la sécurité métallique des serrures. Eh oui, le métier serrurier concerne bien évidemment tout ce qui concerne la serrurerie. Donc, à la fois, un serrurier est un artisan à part entière, technicien et diagnostiqueur dans son domaine. Les prestations qu’ils proposent sont particulièrement destinées aux entreprises comme aux particuliers, sans oublier les commerçants et collectivités publiques.

Aujourd’hui, on constate deux branches du métier de serrurerie, en l’occurrence la serrurerie standard et la ferronnerie d’art. Pour entrer un peu plus dans les détails, un serrurier classique se focalise surtout sur les systèmes de fermeture et de sécurité des portes. Sa mission principale est bien évidemment d’intervenir en cas de pose, de réparation, de remplacement ainsi que du renforcement de la sécurité des serrures de porte, quelles qu’elles soient. C’est donc le professionnel qui se charge d’améliorer la sécurité des habitations via les fermetures des portes, rideaux métalliques… Que ce soit avec les portes simples ou portes de haute sécurité ou coffres forts ou fenêtres ou grilles de protection, le serrurier classique peut intervenir dans un panel de situations. Quant au serrurier professionnel en ferronnerie d’art, celui-ci a pour mission de façonner les métaux dans le but de les transformer en des ouvrages utilisés en menuiserie ou en charpenterie ou en serrurerie bien évidemment.

Tout d’horizon des capacités et compétences d’un serrurier

Comme dans d’autres activités générant des revenus, de nombreuses capacités sont requises pour être un bon serrurier fiable et digne de confiance. Eh oui, un ne devient pas serrurier professionnel juste par un simple coup de tête. Lorsqu’il s’agit d’un métier de serrurier, il convient de mettre directement à l’esprit qu’une telle mission se déroule dans la plupart des temps dans des conditions rudes et désagréables. C’est pourquoi avant d’accéder à ce genre de mission, il  faut avant tout disposer des bonnes capacités pour devenir un serrurier : polyvalent, en mesure d’intervenir et travailler en équipe, passionné des travaux métalliques, un technicien avec un grand « T », empathique et être toujours à l’écoute des clients, avoir des principes pour le bon déroulement des travaux, avoir des bon reflexes, toujours en harmonie avec l’évolution de la technologie, savoir conseiller les clients, connaissances impeccables des métaux et matériaux, connaissances des normes de sécurité, bonne condition physique, capacité d’analyse impeccable, et beaucoup d’autres.

Les formations requises pour devenir un serrurier professionnel

Comme déjà susmentionné, il est pratiquement impossible d’accéder au métier de serrurier juste par un simple hasard. Donc, afin de devenir un professionnel de la serrurerie, il faut d’abord être titulaire d’une Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) selon le cursus d’apprentissage suivi : serrurerie classique ou ferronnerie d’art. D’autre part, il convient aussi de suivre des formations spécifiques après l’obtention du certificat d’aptitude professionnelle dans l’objectif d’obtenir un baccalauréat pro en ouvrage du bâtiment, baccalauréat pro de technicien en chaudronnerie industrielle, un baccalauréat Sciences et Technologie de l’Industrie (STI) en génie mécanique ou en BP serrurerie-métallique. Puis, pour aller plus loin, le chemin de l’apprenti-serrurier continue toujours, même après l’obtention de baccalauréat professionnel. Le but de la formation post bac prof est bien évidemment l’obtention du Brevet de Technicien Supérieur (DTS) en construction ou en réalisation d’ouvrages chaudronnés, et ainsi de suite.

Comment un serrurier définit-il ses tarifs ?
Quelles sont les obligations d’un serrurier envers son client ?